mercredi 12 février 2014

La reine de Saba, souveraine du dessert



La Reine de Saba mériterait des majuscules. Pour rendre ses lettres de noblesse à cette riche souveraine chocolatée, douce et puissante. Pour la qualifier, employer les bêtes termes de "gâteau au chocolat" la placerait au rang de vulgaire goûter, ce qu'elle n'est pas. Non, la reine de saba est un dessert, et pas des moindres ! Un vrai bon et beau dessert fondant à souhait, à la coque craquelée et aride, belle comme un paysage désertique. Dépassant de loin les très en vogue (depuis trop d'années déjà) moelleux et coulants fourre-tout au chocolat, souvent mal-faits, mal-cuits, voire de conception Metro ou Davigel qu'on retrouve dans tout établissement de restauration peu imaginatif, "pâtissièrement" parlant , cette recette - trésor familial - rehausse allègrement le niveau, sans être compliquée pour un sou. Le secret ? Le beurre, le chocolat et le sucre: on ne fait pas dans l'alléger, parce qu'on se fait PLAISIR. Et pour se rendre compte du délice, ben y a plus qu'à !


Il vous faudra ça:

- 200 grammes de beurre
- 200 grammes de chocolat (le pourcentage en cacao sera laissé à l'appréciation de chacun)
- 200 grammes de sucre
- 80 grammes de farine
- 4oeufs (code 0 ou 1)
- un bouchon de rhum


Pour faire ça: 

  • Préparez votre, préparez votre pâte, dans une jatte, dans une jatte plate... Ha non, ça c'est autre chose (ici pour les "incultes")... 
  • On reprend: commencez par chemiser le moule et par préchauffer le four à 100°C.  
  • Tamisez la farine dans un saladier et mélangez la au sucre. 
  • Faites ensuite fondre le chocolat dans une casserole au bain-marie (sur une casserole d'eau sur le feu) auquel vous ajouterez ensuite le beurre, puis le tout à verser, une fois lisse de tout grumeau et additionné du bouchon de rhum, dans le mélange sucre+farine. Touillez. 
  • Cassez les œufs en mettant les blancs dans un saladier propre, et en incorporant les jaunes à la pâte désormais chocolatée. 
  • Montez les blancs en neige, et ajoutez les au reste, sans les casser (on ne mélange pas comme un bourrin, on les incorpore avec amour). 
  • Versez la pâte bien uniforme dans le moule, et mettez au four à 100°C pendant 30 à 45 minutes. Pour vérifier la cuisson, plantez un couteau au centre : il ne doit pas ressortir souillé de pâte, mais simplement humide, juste cuit à cœur, surtout pas plus ! 
  • Mettez au frais, et mangez idéalement le lendemain. Mais vous pouvez aussi ne pas attendre et l'attaquer dès la sortie du four, c'est vous qui choisissez ! Enjoy !


Vous aimez cette recette, ce blog, ces articles? Partagez sans modération à vos amis, familles, voisins, par mails, réseaux sociaux, ou bouche-à-bouche (heu non, bouche-à-oreilles...) !

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer